SYNDROME DES DORSALES

Quand vous ressentez une douleur dans les vertèbres dorsales

La situation suivante vous est familière ? Au travail, vous êtes souvent assis(e) à un bureau. Le matin, vous allez encore très bien, mais plus la journée avance, plus les tensions musculaires au niveau de vos vertèbres dorsales sont fortes. Parfois, vous ne savez plus comment faire passer le temps jusqu’à l’heure de quitter le travail, car la sensation de tiraillement entre vos omoplates devient insupportable. Quelquefois, vous avez peut-être même mal à la nuque et à la tête. Le week-end et pendant les vacances, cela va nettement mieux, car vous changez de posture et vous bougez beaucoup plus.

Vous connaissez ce problème ? Nous allons vous montrer comment vous pouvez apaiser la douleur au niveau de vos vertèbres dorsales.

Qu’est-ce que le syndrome des dorsales ?

Les vertèbres dorsales sont au nombre de douze et se situent entre les vertèbres cervicales et lombaires. Elles commencent à peu près au niveau des épaules et descendent jusqu’au bas de la cage thoracique au niveau de la dernière côte. Le syndrome des dorsales est un terme générique utilisé pour désigner différentes causes de douleurs situées dans cette zone.

Le syndrome des dorsales est nettement plus rare que la cervicalgie ou la lombalgie. Le plus souvent, elle est de nature fonctionnelle et reste bénigne. Toutefois, les maladies graves associées au syndrome des dorsales et aux douleurs au milieu du dos sont bien plus fréquentes que celles liées à la cervicalgie et à la lombalgie. Mais n’ayez pas peur : nous allons vous dire dans quels cas vous devriez consulter un médecin pour un diagnostic plus précis

Quels sont les symptômes du syndrome des dorsales ?

Les symptômes du syndrome des dorsales dépendent fortement de sa cause. La plupart du temps, vous la reconnaissez à une douleur diffuse et oppressante au niveau d’une omoplate ou entre les omoplates et qui s’intensifie lorsque vos vertèbres dorsales sont en mouvement. Par ailleurs, la mobilité du haut du corps est souvent limitée. Peut-être vous tenez-vous aussi voûté(e) ou ressentez-vous une douleur à la nuque.

Le syndrome des dorsales peut également provoquer des douleurs irradiant le long des côtes, allant jusqu’à des douleurs pectorales. Celles-ci sont renforcées par des inspirations profondes et provoquent des difficultés respiratoires. De nombreuses personnes craignent alors d’avoir un infarctus ou une angine de poitrine. Toutefois, celles-ci sont nettement plus rares que le syndrome des dorsales. Alors, dans un premier temps, ne vous inquiétez pas trop et orientez-vous en fonction de cette distinction :

Si vos douleurs s’intensifient surtout lorsque votre buste est en mouvement, vous avez très probablement un syndrome des dorsales bénin. Des douleurs particulièrement fortes lorsque vous faites des efforts physiques tels que monter les escaliers pourraient en revanche indiquer une maladie cardiaque. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin de toute urgence.

Autres raisons importantes de consulter un médecin :

  • Douleurs dans le haut du dos pour la première fois avant 20 ans ou après 50 ans
  • Douleurs persistantes quels que soient la posture ou le mouvement
  • Douleurs qui s’intensifient constamment
  • Douleurs qui n’ont pas diminué significativement au bout de deux à quatre semaines
  • Accident récent (accident de voiture, chute…)
  • Forte indisposition, éventuellement associée à de la fièvre et à des frissons
  • Perte de poids involontaire
  • Antécédents de cancer
  • Ostéoporose

Quelles sont les causes du syndrome des dorsales ?

Les causes du syndrome des dorsales peuvent être multiples. Parmi les plus fréquentes figurent les mauvaises postures et le manque d’exercice. Cela arrive souvent lorsque l’on est longtemps assis à un bureau avec le dos rond et, en particulier, avec les bras tendus vers l’avant, comme lorsqu’on travaille à l’ordinateur. Porter un sac à dos lourd lorsque l’on n’en a pas l’habitude ou soulever des charges lourdes peut également contribuer à l’apparition du syndrome des dorsales. Le plus souvent, cela crée des tensions musculaires qui provoquent des douleurs.

Les trois causes principales du syndrome des dorsales sont :

  • Les mauvaises postures ;
  • Le manque d’exercice ;
  • La sursollicitation.

Les autres causes nettement plus rares peuvent être :

  • Des blocages au niveau des articulations vertébrales ou costales ;
  • Des altérations dégénératives (disques intervertébraux, articulations vertébrales/costales, ligaments) ;
  • Une fracture des vertèbres dorsales suite à un traumatisme ;
  • De l’ostéoporose associée à un tassement vertébral ;
  • Une déformation de la colonne vertébrale, par exemple en raison de la maladie de Scheuermann ou d’une scoliose ;
  • Des maladies inflammatoires ou infectieuses ;
  • Des maladies cancéreuses ;
  • Des pathologies des organes internes.

Que pouvez-vous faire contre le syndrome des dorsales ?

La plupart du temps, les douleurs dues à un syndrome des dorsales disparaissent d’elles-mêmes en quelques jours ou en quelques semaines. Toutefois, vous pouvez agir sur leur durée et leur évolution

Veillez surtout à adopter les bonnes postures lorsque vous êtes debout, assis(e) et allongé(e). Pour cela, utilisez le BLACKROLL® POSTURE. Avec lui, vous pouvez garder une bonne posture sur la durée lorsque vous êtes assis(e) ou debout. Le BLACKROLL® RECOVERY PILLOW vous aide quant à lui à adopter la bonne posture lorsque vous dormez.

Si vous prenez de mauvaises postures depuis déjà longtemps et que la mobilité de vos vertèbres dorsales est de ce fait limitée, améliorez-la grâce à des étirements et des exercices de mobilisation ciblés pour améliorer votre équilibre myofascial. Cela aura un effet positif sur votre posture et sur votre statique corporelle.

Vous n’avez presque plus de douleurs ? Alors, faites travailler votre buste pour éviter les sursollicitations. Les muscles du dos, en particulier ceux du milieu du dos au niveau des omoplates, sont particulièrement importants. Cela a souvent un effet apaisant sur les tensions de la nuque souvent inhérentes.

Vos douleurs au niveau des vertèbres dorsales ont diminué grâce aux exercices ? Super, continuez ! Complétez votre programme d’entraînement avec d’autres exercices pour continuer sur cette voie. Pour ce faire, téléchargez la BLACKROLL® APP où vous obtiendrez d’autres suggestions.

>> Vers les exercices pour le syndrome des dorsales

Conseils pour prévenir le mal

Au quotidien et au travail, bougez et changez de position le plus souvent possible. Utilisez par exemple un bureau à hauteur réglable et alternez entre travail debout et assis. Les exercices disponibles sous le lien suivant préviennent aussi naturellement l’apparition de ces douleurs. Intégrez-les toujours dans votre programme d’exercices pour ne jamais connaître le syndrome des dorsales..

Cela pourrait aussi vous intéresser :