DOULEURS PECTORALES ET THORACIQUES

Un tiraillement dans la poitrine et des douleurs thoraciques peuvent avoir des causes différentes. Découvrez ici de quels types de douleurs il peut s’agir et dans quels cas vous pouvez vous-même y remédier.

Il est important de ne pas plaisanter avec les douleurs au niveau de la poitrine. Il faut obligatoirement consulter un médecin pour exclure les causes organiques telles que des problèmes au niveau du cœur, des poumons ou d’autres organes plus éloignés de la cage thoracique. Si vous ressentez une forte pression dans la cage thoracique et une douleur irradiant dans l’épaule et le bras pendant plusieurs minutes, il peut s’agir d’une véritable urgence comme un infarctus. En règle générale, on fait alors une prise de sang pour rechercher des signes de lésions du myocarde, de thrombose et d’inflammation. Heureusement, plus de 90 % des douleurs ne sont pas de nature organique, mais « fonctionnelle ». Cela signifie que votre douleur pectorale vient de surtensions musculo-fasciales ou d’une réduction de la mobilité de la colonne vertébrale et des côtes.

Le médecin a exclu un problème organique ? Alors les informations et exercices suivants peuvent vous être utiles. Ils portent principalement sur les douleurs au niveau de la poitrine liées à des tensions qui prennent souvent la forme de douleurs thoraciques ou de tiraillements dans la poitrine.

Que sont les douleurs pectorales ?

Les douleurs thoraciques se différencient en fonction de leurs causes : on distingue ainsi les douleurs structurelles plutôt superficielles de la paroi thoracique et celles causées par des organes internes. Notre cage thoracique contient des organes vitaux comme le cœur. Les douleurs pectorales doivent donc, dans tous les cas, être prises au sérieux. Si une situation d’urgence est exclue et qu’il s’agit de causes liées aux muscles et au squelette, vous pouvez agir sur vos douleurs pectorales grâce à des exercices ciblés et aux produits de BLACKROLL®.

Symptômes des douleurs pectorales fonctionnelles

  • Douleurs respiratoires au niveau du thorax (surtout à l’inspiration)
    Les douleurs respiratoires qui s’accentuent à l’inspiration sont typiques des douleurs pectorales fonctionnelles. Elles irradient le long d’une côte ou d’un nerf depuis l’arrière en direction du sternum.
  • Douleurs liées aux mouvements avec propagation
    Vous ressentez la même propagation de la douleur en cas de petits mouvements des vertèbres dorsales.
  • Augmentation de la tension musculaire/Muscles contractés
    Si l’on touche le dos le long de la colonne vertébrale, on sent souvent une tension musculaire nettement supérieure. Elle limite fortement votre mobilité lorsque vous vous penchez en avant ou en arrière, ainsi que les rotations.
  • Posture courbée
    Les douleurs pectorales apparaissant constamment peuvent ainsi vous amener à vous tenir légèrement voûté(e).

Quelles sont les causes des douleurs pectorales ?

Les tensions myofasciales peuvent être responsables de vos douleurs pectorales. On parle alors de fascias adhérents et de muscles contractés (rigidité musculaire). Conséquence : les tissus et les nerfs sont sous-alimentés. Les déchets métaboliques s’accumulent en raison d’une évacuation insuffisante. Dans les muscles et les fascias se forment alors des points de pression douloureux appelés points gâchettes ou trigger points. En cas de douleur thoracique, ils se situent le plus souvent dans les pectoraux autour du sternum, dans les espaces intercostaux, ainsi que dans les muscles du dos autour des vertèbres dorsales.

D’autres zones de la chaîne myofasciale peuvent également être impliquées comme le diaphragme. L’élément déclencheur se situe aussi en partie dans les muscles antagonistes le long de la colonne vertébrale. En outre, avec le temps, les déséquilibres de tension myofasciaux entraînent une désaxation du squelette. En prenant des mesures préventives suffisamment tôt, la majeure partie peut être évitée.

Avec le temps, les tensions et les raccourcissements des muscles autour des vertèbres dorsales bloquent la colonne vertébrale, ainsi que les articulations costo-vertébrales et sterno-costales. Cela peut se traduire par des douleurs pectorales et une réduction de la mobilité. Il est ici décisif de garder cette zone la plus mobile possible. Sinon, le réseau fascial s’enroule autour de la poitrine et des organes vitaux comme un corset. Être souvent assis et se tenir voûté limite la capacité des vertèbres dorsales et des côtes correspondantes à se redresser et à faire des rotations. La mobilité des vertèbres dorsales, et en particulier des côtes, est cruciale pour la respiration et pour garder des épaules en bonne santé. À chaque respiration, les côtes doivent pouvoir bouger librement et la cage thoracique doit pouvoir s’élargir. Si vous restez trop assis(e), les côtes se rigidifient dans une posture courbée vers l’avant et enserrent votre cage thoracique. Peu à peu, une « armure » fasciale se forme dans laquelle les muscles sont « prisonniers » entre les côtes et le long de la colonne vertébrale.

Autres causes de douleurs pectorales et thoraciques :

  • Blessures au niveau de la cage thoracique : les contusions au niveau des côtes ainsi que les fractures des côtes, de la clavicule et du sternum sont le plus souvent dues à des accidents. La cage thoracique étant responsable de la respiration, d’éternuer, de tousser ou forcer la respiration est alors souvent douloureux. Les blessures aux côtes, en particulier, s’étendent en partie autour de la cage thoracique comme une ceinture. En phase de rééducation, lorsque la blessure est quasiment guérie, il est utile de faire des automassages avec les produits BLACKROLL®. Cela permet de libérer les adhérences fasciales et les contractures musculaires qui sont éventuellement apparues suite aux tensions de protection, aux postures de décharge et à l’immobilité, et de soulager les douleurs thoraciques.
  • Inflammation de la racine des nerfs (radiculite)
  • Blocage et inflammation des articulations des vertèbres (articulations facettaires)
  • Glissement de vertèbres (spondylolisthésis)
  • Scoliose
  • Fracture des vertèbres
  • Rétrécissement du canal vertébral (sténose spinale)

Dr Torsten Pfitzer, thérapeute holistique spécialisé dans le traitement de la douleur et coach santé : 

« Heureusement, plus de 90 % des douleurs pectorales sont "uniquement" de nature fonctionnelle. Les produits de BLACKROLL®, associés aux bons exercices, vous aident à réduire les douleurs en l’espace de quelques jours. Sur le long terme, vous améliorez votre mobilité et optimisez votre posture. »

Voici comment soigner vous-même vos douleurs pectorales

Détente des muscles et des fascias
Si les tensions myofasciales sont la cause de vos douleurs pectorales, il faut assouplir les fascias et détendre les muscles contractés.

Mobilisation
Effectuer des mouvements ciblés en conscience au niveau des vertèbres dorsales permet de rétablir la mobilité.

Amélioration de la posture
Par ailleurs, il convient de travailler sur la manière dont vous vous tenez de façon ciblée pour que l’axe longitudinal de votre corps soit droit et les déséquilibres myofasciaux durablement rééquilibrés. Si nous parvenons à contrôler durablement notre posture et notre mobilité, les douleurs pectorales sont réduites sur le long terme.

>> Vers les exercices pour les douleurs pectorales

Cela pourrait aussi vous intéresser :