DOULEURS AU GENOU

Peut-être ne connaissez-vous que trop bien les douleurs au genou, surtout si vous faites du sport. Mais comment ces douleurs apparaissent-elles dans les genoux ? Quels sont les symptômes ? Que pouvez-vous faire ?

Notre genou doit quotidiennement supporter d’énormes sollicitations. De ce fait, il est équipé de multiples cartilages, ligaments, muscles et tendons. Malgré tout, nombre sont ceux qui souffrent de douleurs au genou et, bien souvent, celles-ci ne viennent pas des articulations du genou. Les réductions de mobilité et les tensions se remarquent alors à travers de mauvaises tensions, des irritations et des inflammations.   

Souvent, les diagnostics ne sont pas clairs et sont établis à partir des dires du patient. Les solutions rapides consistent à prendre des médicaments anti-inflammatoires et antalgiques, tels que des cachets ou des pommades. Mais, il est clair que cela apaise uniquement vos douleurs sur le court terme et n’en traite pas les causes. C’est un peu comme si vous colliez un morceau de scotch sur le voyant du moteur de votre voiture. Pendant un moment, vous oubliez que les problèmes de moteur sont là, mais tôt ou tard, le moteur vous siffle dans les oreilles.

La bonne nouvelle : vous pouvez vous débarrasser de vos douleurs grâce à des exercices simples.

Vous devez consulter un médecin si :

  • Vous ne pouvez plus vous appuyer sur votre genou
  • Vous ne pouvez plus tendre et plier complètement votre genou
  • Des rougeurs, des gonflements et de fortes douleurs apparaissent
  • Une déformation nette est visible au niveau de la jambe ou du genou

Que sont les douleurs au genou ?

Les douleurs au genou sont fréquentes chez les personnes de tout âge. Les douleurs au genou ne sont toutefois pas directement des douleurs venant des genoux.

Voici quelques exemples :

  • Une douleur dans le creux du genou après le sport peut être causée par une sursollicitation ou une mauvaise posture.
  • Les douleurs apparaissant en montant un escalier peuvent indiquer une arthrose du genou derrière la patella.
  • Les douleurs à l’intérieur du genou localisées au niveau de l’articulation indiquent une blessure du ligament interne ou du ménisque.
  • Les douleurs au niveau de la face externe du genou sont un symptôme typique du genou du coureur.
  • Les douleurs au genou apparaissant lors d’une flexion peuvent indiquer une déchirure du ménisque.

Comme vous le voyez, les causes des douleurs au genou sont très variées.

Ces trois tableaux cliniques sont les plus fréquents :

  • Genou du coureur (syndrome de la bandelette ilio-tibiale)
  • Syndrome douloureux fémoro-patellaire
  • Tendinopathie rotulienne (genou du sauteur)

Quels sont les symptômes des douleurs au genou ?  

Vous vous demandez de quel type de douleurs au genou vous souffrez ? Faire le point sur votre état de santé peut vous permettre d’y voir plus clair.

Le genou du coureur :

Le point où se situe la douleur permet de facilement distinguer le syndrome de la bandelette ilio-tibiale des autres formes de douleurs aux genoux. En effet, le genou du coureur touche typiquement la face externe du genou, le plus souvent après une longue course à pied.

Les symptômes typiques du genou du coureur sont :

  • Des douleurs au genou sur la face externe après le jogging
  • Une sorte de « pincement » sur la face externe du genou
  • Des douleurs qui empirent au fil du temps.

Vous avez des douleurs autour de votre rotule ou directement en dessous ? Alors, vous avez vraisemblablement affaire à un problème d’alignement/de compression de la rotule ou à un dysfonctionnement biomécanique.

Les symptômes typiques du syndrome douloureux fémoro-patellaire sont :

  • Une douleur lancinante sous la rotule
  • Une douleur qui augmente en cas de sollicitation accrue
  • Une instabilité du genou (les genoux tournent vers l’intérieur) – position en valgus.

Symptômes typiques du syndrome douloureux fémoro-patellaire :

  • Une douleur lancinante sur ou sous la rotule ;
  • Une intensité de la douleur qui augmente lorsque l’on fléchit davantage l’articulation du genou ;
  • Une douleur qui augmente fortement en cas de mouvements explosifs.

Quelles sont les causes des douleurs au genou ?

Dr Torsten Pfitzer, thérapeute holistique spécialisé dans le traitement de la douleur et coach santé :

« La torsion inversée de la cuisse et du bas de la jambe provoque souvent des blessures graves au niveau de l’articulation du genou, mais aussi des douleurs au genou en général. À l’origine de cette torsion se trouvent d’autres désaxations de l’articulation et d’autres altérations dans les tissus musculo-fasciaux contractés qui peuvent provoquer des douleurs dans les cuisses sans implication du genou. » 

Facteurs favorisant le genou du coureur :

  • Jambes arquées
  • Faibles stabilisateurs du bassin
  • Différence de longueurs de jambes
  • Muscles raccourcis sur la face externe de la cuisse
  • Un pied tourné vers l’extérieur
  • Surpoids
  • Douleurs au genou pendant ou après le jogging.

Facteurs favorisant le syndrome douloureux fémoro-patellaire :

  • Jambes en X
  • Rotules instables
  • Désaxations des jambes
  • Pieds plats
  • Marche fréquente en descente
  • Longues activités en position assise

Facteurs favorisant la tendinopathie rotulienne :

  • Mauvais axes des jambes
  • Différence de longueurs de jambes
  • Sursollicitations fréquentes en sautant (genou du sauteur)
  • Raccourcissement des muscles des jambes
  • Longues activités en position assise.

Ce qui peut vous aider en cas de douleurs au genou :

Bouger est le meilleur traitement pour presque tous les types de douleurs au niveau de l’appareil locomoteur. Votre médecin vous a surtout recommandé une électrothérapie, des médicaments ou des infiltrations ? Alors, réfléchissez de nouveau à ce traitement, car ces méthodes passives peuvent aider, mais ne traitent pas la cause du problème. L’objectif doit être de rendre votre corps plus équilibré, plus fort et donc plus résistant.

La plupart du temps, il est difficile de localiser les causes exactes d’une douleur au genou. L’approche BLACKROLL® comprend un programme complet : automassage myofascial, étirements et exercices de mobilisation, puis exercices de stimulation et de renforcement. Vous trouverez les exercices adaptés ici.

La règle suivante s’applique à toutes les personnes qui s’entraînent déjà : le repos complet de la zone touchée peut faire empirer sa résistance sur le long terme. Alors, restez en mouvement, mais ne vous entraînez pas au-delà de la limite du supportable. Voici ce qu’il faut faire : maintenir la sollicitation de la zone non douloureuse la plus élevée possible tout en travaillant sur le déséquilibre.

Chez les coureurs, voici comment appliquer cette règle : si vous ne ressentez pas de douleur sur cinq kilomètres, parcourez cette distance, ni plus, ni moins. Cela s’applique à chaque sollicitation et à chaque sport.

N’attendez pas d’en arriver là et prévenez l’apparition des douleurs !

Contrôlez votre poids : tout kilo supplémentaire sollicite vos articulations et accélère leur usure. Si vous voulez rendre un service à vos articulations, mangez sainement et bougez suffisamment.

Faites de l’exercice : l’activité physique est importante pour contrôler votre poids, mais aussi pour renforcer votre musculature. Les sports qui ménagent les articulations, tels que la natation, conviennent mieux que les sports où il faut sauter et faire des sprints en changeant rapidement de direction.

Veillez à adopter la bonne technique : le modèle de mouvement avec lequel vous pratiquez certaines activités est particulièrement important. Lorsque vous faites du jogging ou de la musculation, faites attention à votre technique et évitez les douleurs.

Choisissez les bonnes chaussures : les chaussures à talon sont certes très chics, mais sollicitent fortement le genou. Si votre pied est désaxé, vous pouvez corriger le problème grâce à des semelles adaptées.

Restez à l’écoute de votre corps : lorsque vous avez mal, accordez-vous une pause.

>> Vers les exercices pour les douleurs au genou : 

Ces sujets pourraient aussi vous intéresser :